la fille de l'étoile J’irai bien voir la haut la fille de l’étoile Qui noue dans ses cheveux l’éclat de son or fin Qui calque son allant sur la course infernale des astres gironnant leur ronron sibyllin. (là ça dégringole dans le monde d'en bas . Pas très dur , mais ce sont des considérations réalistes , très terre à terre !) : Ah mon amour ! Que mon âme se plaît à paraître stupide Quand elle parle de toi ! Que toutes ces sornettes et ces lettres intrépides Volent très loin de moi ! Plus mes mots font la cour et plus je me rends compte Qu’ils parlent sans mon cœur, qu’ils balaient l’horizon Qu’ils trichent sans vergogne et sans même ma honte Qu’ils sont prêt à m’ôter le peu de ma raison un sandwich bien huileux bien glissant et bien plat! (là ça remonte dans le monde d'en haut !): et quand la blanche orion allumera son voile que tout ce qu'elle verra s'en ira sur ma toile (là petite parenthèse du monde d'en bas :) excusez moi sieurs-dames il faut bien que je bouffe! ( là ça remonte dans le monde d'en haut !): ses ailes déployées embraseront mon coeur et iront le coucher sur un lit de bonheur. (là , après le mot « bonheur », après peut être quelques mesures , un SILENCE BRUSQUE QUI DURE jusqu'au mot « artifices ») fermez la porte sieurs dames, ça pue les mots bien lourds ceux qui sentent le drame, ceux sur lesquels on glisse ceux qui sont artifices. (là, la musique devient dissonante , en crescendo, et je vais accélérer pour asséner des coups de plus en plus rapides sur une assistance que je veux saouler de mots difficiles à supporter . C'est là que de la réverbération serait la bienvenue car , l'écho est le symbole de la résonance intérieure que prennent ces mots accablants à l'intérieur de chacun. rentabilité, courage abnégation tableaux ,indices puis marge d’exploitation investissement, coût et valeur ajouté et mon sac à dos est déjà bien chargé (en crescendo encore , il faut que ça devienne insupportable !) inflation , compétition , émulation , et puis piston barrage, chômage, carnage , j’enrage excusez moi sieurs dames il faut bien que je moufte! (l à ça se calme un peu , de la dérision !) : solidarité, partage, générosité , liberté égalité fraternité excusez moi sieurs dames il faut bien que je pouffe ! Karcher , racaille , et puis sécurité , dans ma cuisine, ma chambre et ma salle à manger, promis , juré, j'en ferai un triptyque puisque la France est sous sarkoleptique (là ça se calme complètement et c'est de la résignation ) : comment avec ces mots lui déclarer ma flamme comment lui faire voir la candeur de mon âme c'est prendre un chalumeau en guise de chandelles aveugler sans romance les beaux yeux de ma belle dans un dîner bien morne , putride et sans éclat où je ne peux servir que mon sandwich bien gras ! (là assez long couplet couplet dissonant, puis la mer se calme et on remonte dans le monde d'en haut où tout baigne, tout coule de source....) : mes mots attendez moi , vous êtes loin de moi vous m’avez échappé laissez moi vous toucher laissez moi vous penser faites moi visiter ce que vous connaissez ! mais vous êtes bien haut et moi je suis bien bas! mais vous êtes bien beaux ! et moi je suis si las! (désabusé je fredonne ma rengaine , celle qui me fait espérer .): j'irai bien voir la haut la fille de l’étoile Qui noue dans ses cheveux l’éclat de son or fin Qui calque son allant sur la course infernale ( là , le mot « infernale » me réveille et me refait basculere dans le monde réel.): Infernale, mais oui c'est infernal! la-haut la rime prime, mais ici elle trime, la frime! plus rien me rime à rien! (deuxième crise de matraquage ..) : effort ,souffrance, effort et sacrifice c'est bien , c'est mal , il fallut qu'ils le fissent code civil, code pénal, répression ,condamnation religion , morale, juridiction collusion tel un flamand sur pied à chacun de mes pas je suis pour poser l'autre en réel embarras interdit, interdit, interdit, interdit abjuration , dénonciation , trahison , mariage ! excusez moi sieurs dames, là, il faut que je souffle . (la mer se calme , devient d'huile, coulante, je me repose .): indépendance , transparence , tenez la fraîcheur d'âme il m'en reste un peu sous mes souliers crottés prenez ce joint avant qu'il ne se fâne avant que même ici on ne puisse fumer J’irai bien voir la haut la fille de l’étoile Qui noue dans ses cheveux l'éclat de son or fin et même si ma belle est encore un peu pâle elle prendra couleurs au fil de mes refrains. et même si ma belle est encore un peu pâle elle prendra couleurs au fil de mes refrains. jacques julio